Podcast TES Regards croisés – épisode 1 : L’altérité au-delà de l’humain

12 juin 2024

« TES : regards croisés » est une série de podcasts initiée en 2024. Elle vise à prolonger les échanges entre les intervenants et les auditeurs des sessions du parcours de (dé)formation du Collège « Piloter les transitions, changer nos modes de vie ».  D’autres viennent illustrer et rendre visibles les projets pilotes de transitions portés par les territoires partenaires du collège TES.

Le premier épisode de cette série de podcast prolonge la deuxième session du parcours de (dé)formation intitulée : « Comment raviver les braises du vivant ? », titre emprunté à Baptiste Morizot et qui porte sur le changement de nos représentations, de notre rapport au vivant, au monde, à l’autre, à soi…

Cette session se déroule au site des Perrières, à Doué-en-Anjou, en plein cœur des troglodytes, dans une ancienne carrière de pierre exploitée au 18ème et 19ème siècle. Elle réunit Florence Brunois Pasina, ethnologue, chercheuse au CNRS et Florence Osty, sociologue, chercheuse-formatrice et intervenante.

Dans la première partie de ce podcast, Samuel Aubin invite Florence Brunois Pasina et Florence Osty à évoquer les éléments fondateurs de leur vocation d’éthologue et de sociologue, de leur choix de vie et de leur parcours. A partir des relations tissées avec l’autre, en Nouvelle Guinée et en France, chacune témoigne des confrontations, des rencontres et des découvertes, qui ont révélé des différences et les ont amenées à rentrer en relation avec d’autres mondes et à construire de nouvelles représentations.

Dans la seconde partie, l’échange se prolonge par une série d’interrogations : Comment ce changement s’est-il opéré ? Comment le vivant, l’altérité et les interdépendances participent à construire collectivement et pour demain un nouveau rapport au monde ? À quels ressorts profonds, cela pourrait-il correspondre ? Quelles voies concrètes ?

Samuel Aubin, Florence Osty et Florence Brunois-Pasina

La biographie de nos deux intervenantes

Florence Brunois-Pasina, ethnologue, est chercheure au CNRS. Elle mène depuis 1994 une recherche de terrain chez les Kasua en Nouvelle-Guinée. Engagée dans la lutte contre la déforestation de leur territoire, elle contribue en 2005 à la création de l’une des premières réserves volontaires officielles de Nouvelle-Guinée régie par les savoir-être et savoir-faire locaux. Son témoignage invite à une nouvelle « cosmopolitique des attachements », une cosmopolitique des liens à un monde qui n’est pas humano centré car les non-humain s’y invitent.

Florence Osty, sociologue intervenante dans les mondes du travail aux prises avec des dynamiques de transformation. Elle accompagne des individus et collectifs dans leur trajectoire professionnelle et par l’analyse des situations de travail. Son témoignage, dans la lignée de la proposition du philosophe Baptiste Morizot[1], porte la notion de diplomate, dont le rôle serait de prendre soin des interdépendances pour mieux justement apprendre à co-exister avec « la biodiversité qui nous fonde ».

 [1] Baptiste Morizot, les diplomates

Pour aller plus loin : 

  • DESCOLA Philippe, Par-delà nature et culture, Gallimard, 2015
  • DESCOLA Philippe, INGOLD Tim, Être au monde : quelle expérience commune ?, Collection Grands débats, mode d’emploi, Presses Universitaires de Lyon, 2014
  • HAUDRICOURT André-Georges, Domestication des animaux, cultures des plantes et traitement d’autrui, L’Homme II : 40-50, 1962
  • LATOUR Bruno, Où atterrir ? Comment s’orienter en politique, La Découverte, 2017
  • MARTIN Nastassja, Croire aux fauves, Gallimard, 2019
  • MORIZOT Baptiste, Les Diplomates, Wildproject, 2016
  • MORIZOT Baptiste, Manières d’être vivant, enquêtes sur la vie à travers nous, Actes sud, 2020
  • MORIZOT Baptiste, Raviver les braises du vivant, Un front commun, Actes Sud et Wildproject, 2020
  • PIGNOCCHI Alessandro, Petit traité d’écologie sauvage, Cosmologie du Futur, Mythopoïèse, ed. Steinkis, 2018, 2020